Mourad El Mrini étudie les Arts du Spectacle à l’Université de Rennes 2 et danse sur les planches parisiennes avec le collectif Original Style dirigé par Kevin Mischel avec qui il assure des premières parties d’artiste de Rap français (Médine, Blacko..). Il décide ensuite de partir en Inde afin d’y apprendre la danse classique (Kathak) et populaire (Banghra) ainsi que que les rythmes complexes de la Tabla. Il intègrera à son retour à Paris la compagnie de danse indienne de référence, Indian Océan.


Depuis l’enfance, sa passion pour l’univers Motown et la musique Funk le pousse à étudier en profondeur les Soul dances, le Locking et le Popping et le Waacking avec les pères fondateurs de ses courants respectifs, en allant régulièrement en Californie se perfectionner sous les yeux de ses mentors, Bruno Falcon « Pop’n’Taco » (ancien professeur de Michael Jackson) et Adolfo « Shabba-Doo » Quinones ( membre fondateur des Lockers et ancien chorégraphe de Madonna, Chaka Khan, Lionel Richie..).

 

En 2017, il se forme à la prestigieuse Performing Art Center de Los Angeles auprès de Shabba-Doo et devient le premier ambassadeur français de Shway Style auprès du monde et ouvre dès son retour dans l’hexagone des ateliers autour de ce style en axant son travail autour de trois axes : émotionnel, spirituel, et physique.

Il fait une incursion au cinéma dans le film « break » réalisé par Marc Fouchard, cinéaste nommé aux oscars. Il crée dans le même élan Fonk Legacy avec le chorégraphe Nicolas Beaunay.

 

En 2018, Mourad El Mrini devient Directeur Artistique et Chorégraphe du célèbre groupe funk Ameega introduit en Californie en tant que «  Last Mohican of Boogie Funk » avec qui il se produit dans l’hexagone dans des salles mythiques branché jazz/soul/funk comme le New Morning.